À propos


Encaustique

 

"Encaustique" : ( du grec enkaiein «faire brûler» ), procédé technique de peinture dans lequel les pigments sont liés  dans de la cire ce qui assure une excellente stabilité des couleurs et une grande résistance à l'humidité.
 Cette technique picturale, pratiquée par les Égyptiens, les Grecs et les Romains, connut son apogée en Grèce durant la période classique  ( Ve siècle av. J.-C. ), et fut utilisée jusqu'à la fin de l'Antiquité. La cire fondue, mêlée aux pigments, était appliquée touche à touche sur la surface à l'aide d'un pinceau ordinaire. Le refroidissement de la cire étant trop rapide pour lier les tons, on reprenait la composition avec une spatule de fer chaud appelée « cautère ». Des exemples de portraits à l'encaustique nous sont parvenus, découverts sur les sarcophages de bois des tombeaux égyptiens de l'époque romaine ( Ier siècle av. J.-C.-IIIe siècle apr. J.-C. )                                                          à Fayoum et sur les fresques de Pompéi.

 Cette technique, encore très répandue à l'époque paléochrétienne ( 250-600 ), tomba en désuétude jusqu'à ce qu'au XVIIIe siècle on tentât en Europe de retrouver les procédés anciens. Une querelle divisa alors les théoriciens, et certains encyclopédistes, dont Diderot, y prirent part. Un grand mouvement de décoration des églises au XIXe siècle permit un temps à l'encaustique de retrouver une nouvelle faveur auprès des peintres ( vous pouvez voir une peinture d'Eugène Delacroix à l'église St-Sulpice à Paris, "la lutte de Jacob avec l'ange" ) , mais sa difficulté d'application freina sa diffusion.
Aujourd'hui, les pigments sont mélangés dans la cire et la résine de Damar et la palette comme les spatules et les pinceaux sont chauffés électriquement.